Récolte du café

Récolte du café

Récolte du Café 

 

Avant que cette précieuse denrée n’atteigne le palais de tant de personnes dans le monde, et avec qualité, plusieurs processus précèdent avant son arrivée sur nos tables.
Alors ici, vous allez tout savoir sur le récolte du café et les étapes importantes dans le monde du café.
N’hésitez pas à découvrir l’article de référence sur le prix du café.

La récolte du café aussi complexe que la vanille ? 

 

Wayapi vous propose de tout savoir comment est récolté le café mais aussi découvrez notre article sur la meilleure vanille au monde.  Il est bon à savoir comment pour la récolte de la vanille pour avoir une récolte et un produit de haute qualité, le café doit être récolté correctement et au bon moment, car les pertes peuvent être énormes si l’on ne prend pas garde à cette étape.

Vous voulez en savoir plus ? Alors abonenz-vous à notre chaîne youtube pour suivre l’aventure du Comptoir de Toamasina autrement

Dans cet article, nous parlerons de la récolte du café, cette étape essentielle qui demande une attention particulière pour ne pas perdre tous les efforts appliqués pendant la longue période de culture du café.
En effet, le processus de sélection des cerises (nom donné au café encore sur l’arbre, au moment de la maturité) est la première étape pour sélectionner les meilleurs fruits.
Le saviez vous que la cerise de café peut-être rouge ou jaune.
Même si les cerises passent encore par d’autres étapes de sélection après la récolte, si celles-ci ne sont effectuées qu’avec des fruits mûrs, toute la chaîne suivante est facilitée et optimisée, avant même de quitter la ferme.
Il est donc essentiel pour le producteur de connaître le café qu’il cultive et le moment idéal pour le récolter.

Quand a lieu la récolte du café ?

Le bon moment pour cueillir le café est lorsque le fruit atteint le stade de la maturation (cerise). La caractéristique de maturation se remarque lorsque le café passe de la coloration verte à rouge ou jaune, selon sa qualité, environ six mois après que les premières cerises aient poussé sur l’arbre.  En général, ce stade devient présent dans les plants de café pendant les saisons sèches de l’année. En d’autres termes, au Brésil, la récolte du café a lieu approximativement de mars à septembre. Comme il s’agit d’une longue période, la récolte doit être effectuée lorsque la plupart des fruits sont au stade de cerise, avec au moins 80% de la plante avec des fruits mûrs. Mais comme pour le poivre en grains, le café peut-être récolté à la maison mais aussi à la machine. Mais revenons à la récolte.  Dans ce cas, le café ne doit être ni vert (appelé chumbinho), ni en phase de post-maturation (appelé sultana ou sec).
Ces précautions sont extrêmement importantes car si vous ne les respectez pas, le processus de récolte entraînera un grand gaspillage, une usure de la plantation et une dévaluation du produit.
Vous voyez que la vanille et le café, c’est la même chose, il faut récolter au juste à temps.
Récolte du café
Récolte du café

Les 3 meilleures méthodes de récolte du café

 

Quand Wayapi va ouvrir son entreprise dans le Minas Gerais au Brésil nous étions spécialisés dans le marketing digital et les vidéos. Aujourd’hui, nous souhaitons partager le trésor de notre état le Minas Gerais, le grain de café.

Les 3 récoltes du café de la récolte mécanisée du café à la manuelle 

En plus de connaître le bon moment pour la récolte, il est également important de comprendre quelles sont les méthodes les plus recommandées, car leur choix interfère également dans la réussite de cette étape.
  1. Récolte manuelle : La récolte manuelle est la forme la plus ancienne de cueillette du café.  Comme son nom l’indique, l’ensemble du processus est réalisé manuellement, mais le processus demande beaucoup de main d’œuvre. Il s’agit d’une méthode qui peut être mise en œuvre de deux manières voyons les techniques :  Sélective : Dans cette technique, la récolte se fait en choisissant les fruits mûrs sur l’arbre.  Bien qu’il soit important que la plupart d’entre eux soient déjà mûrs lorsqu’ils sont cueillis, il existe des variétés de café qui mûrissent de manière irrégulière. Dans ces cas, le ramassage sélectif est recommandé.                              Pelage : Dans la technique dite du pelage, tous les fruits du caféier sont récoltés, quel que soit leur stade de maturité. Dans cette technique, une toile ou un tissu est tendu sur lequel tombent les cerises. Pour cela, l’arbre doit être taillé de la bonne manière pour pouvoir cueillir les cerises.  Ce type de récolte manuelle est très courant pour les qualités de café qui ont un processus de maturation plus uniforme, dans lequel l’enlèvement du fruit dans son intégralité devient plus rentable. La récolte manuelle du café est le processus qui demande le plus de temps, d’efforts et de travailleurs, mais c’est aussi celui qui garantit la meilleure qualité et la constance du café, ce qui se traduit par des valeurs plus élevées au moment de la vente.
  2. Récolte semi-mécanisée : Dans la récolte semi-mécanisée, le cueilleur de café est assisté d’un outil appelé « stripper », une sorte de « main vibrante » qui aide à retirer le café de la plante. Comme pour l’effeuillage manuel, dans ce procédé, un tissu ou une toile est placé sur le sol et, avec l’aide de l’effeuilleuse, la plante est secouée, ce qui fait tomber les fruits mûrs. Le mouvement de l’outil peut faire tomber des feuilles et des branches avec le café. C’est pourquoi, après la récolte, un tri préalable est effectué pour éliminer ces éléments.
  3. Récolte mécanisée : Enfin, la récolte mécanisée du café se fait à l’aide de machines spécifiques, à savoir des machines à récolter ou à dépouiller le café, qui peuvent être conduites par des tracteurs ou avoir leur propre propulsion. Ces machines effectuent tout le travail, du décorticage à la cueillette, en passant par le secouage et le déchargement des cerises. L’utilisation de ces machines doit cependant être planifiée, car pour qu’elles fonctionnent, les plants de café doivent être plantés avec un espacement suffisant pour qu’elles puissent passer, être alignés, et sur un sol plat.

Comment savoir quelle méthode est la plus adaptée à ma plantation ?

Il est important de souligner qu’il n’y a pas de meilleure ou de pire méthode de récolte du café, mais la plus adaptée à la réalité de chaque plantation. En effet tout va dépendre des choses que vous souhaitez réaliser avec le café, avez vous une marque prestigieuse, des grains de café prestigieux. Alors nous allons vous expliquez ici, les meilleures méthodes par rapport au coût et au temps.
Par conséquent, pour faciliter votre processus de choix, trois aspects doivent être pris en considération :
  • Coûts : Il ne fait aucun doute que les coûts d’exploitation doivent être pris en considération et peuvent être les premiers à peser lors du choix de la méthode de récolte à utiliser.  Il y a donc deux points à analyser. La première est la récolte manuelle. Opter pour cette solution signifie un coût élevé avec du personnel pour l’exécution des travaux. En outre, il est possible de ne pas avoir suffisamment de travailleurs pour répondre à la demande de travail nécessaire, ce qui peut également entraîner des pertes. Mais d’un autre côté, c’est la méthode qui garantit un revenu net plus élevé par rapport à la valeur de la vente. Le deuxième point à analyser est le coût impliqué dans le processus de mécanisation de la récolte du café. Dans ce cas, les dépenses se réfèrent aux coûts d’achat des machines et à leur maintenance conséquente. Dans un premier temps, ils sont élevés, mais ils se diluent au fil du temps de culture, avec le bénéfice des récoltes.
  • Le temps : Le deuxième point à prendre en compte est le temps, car avec l’application de plus de mécanisation, le processus de récolte du café devient plus rapide. Une récolte entièrement mécanisée, par exemple, sera au moins 500 fois plus rapide qu’une récolte manuelle sélective. Cependant, la vitesse ne sera pas toujours le facteur principal, comme c’est le cas des petites zones de culture, gérées par une agriculture familiale qui, dans cette réalité, la mécanisation peut ne pas être le choix le plus économiquement viable.
  • Qualité x valeur des ventes : Sans aucun doute, la collecte sélective garantit un café de meilleure qualité, puisque seuls les fruits mûrs sont récoltés et, par conséquent, la valeur de vente est plus élevée. En revanche, la récolte par stripping assure une plus grande optimisation du processus, mais une valeur de vente plus faible. En comprenant toutes ces caractéristiques, ainsi que le degré des besoins de la récolte, comme la taille de la plantation, il est possible de comprendre quelle méthode a le plus de sens pour la réalité de la récolte.

4 soins importants lors de la récolte du café

 

  1. Évitez de casser les branches et d’arracher les feuilles des plantes. La récolte du café doit se faire uniquement à partir de la cerise, en la prélevant directement sur l’arbre planté. L’arrachage et la rupture délibérés des branches et des feuilles endommagent la plante et, par conséquent, compromettent la prochaine récolte.
  2. Évitez de cueillir des fruits non mûrs. Comme nous l’avons déjà mentionné, les cerises doivent être récoltées uniquement. Lorsque le fruit est encore vert, son retrait entraînera un produit de moindre qualité et de moindre prix.
  3. Évitez les récoltes tardives D’autre part, il n’est pas non plus recommandé de récolter après le stade de maturation, car on obtiendra davantage de fruits brûlés, noirs et piqués (perforés par les insectes).
  4. 4) Utilisez de préférence des sacs d’aniagem pour transporter le café.

 

Le transport du café 

 

Les sacs Aniagem sont, sans aucun doute, les plus recommandés pour le transport du café.
Son utilisation garantit de grands avantages, tels que :
  • sacs pour machines à coudre
  • Préservation de l’arôme et du goût du café
  • Régulation de l’humidité
  • Facilité d’empilage et de stockage
  • Il est conforme aux normes internationales
  • En plus d’être biodégradable, écologique et durable

 

Il est important de souligner que la période de récolte exige une énorme quantité de sacs, et pour cette situation, le producteur doit être préparé à ne pas perdre son produit par manque de stockage.
Il est donc recommandé d’utiliser des machines à coudre les sacs, spécifiques pour la production de sacs résistants et de bonne qualité.

3 points principaux du café post-récolte

Comme vous l’avez vu, le processus de récolte du café est une étape qui nécessite beaucoup de soins.
Et pour que tous ces efforts ne soient pas gaspillés, l’après-récolte doit également faire l’objet d’une attention particulière.
Par conséquent, nous avons séparé les 3 points principaux de cette étape :
  1. Transport du café du champ à la plantation le même jour Après la récolte, le processus de séchage des cerises est extrêmement important pour éviter de perdre le produit.  Par conséquent, dès qu’il est récolté, le café doit être immédiatement séché pour éviter toute fermentation.
  2. Vérifiez l’humidité du café mètre d’humidité de grains. Même après le séchage, le grain peut encore contenir de l’humidité, c’est-à-dire une quantité d’eau dans sa composition. Pour le café, le taux d’humidité idéal est de 10% à 12%, au-delà, le café peut perdre sa qualité en se dégradant rapidement. De même, les lots de haricots dont le séchage est irrégulier perdent leur valeur de vente. Pour cette raison, le contrôle est important et peut être effectué à l’aide d’un humidimètre, qui fournit des informations précises au producteur pour un meilleur contrôle de la qualité du café.
  3. Faites attention au stockage : Quel que soit le soin apporté à la récolte du café, les pertes de qualité font partie du processus. C’est pourquoi le stockage du café doit être effectué correctement, dans un environnement contrôlé et acclimaté, dans des sacs en toile de jute et avec des contrôles constants de ce processus de perte de qualité. Pour cela, il est recommandé d’utiliser un échantillonneur de grains pour collecter les grains, garantissant un échantillonnage plus précis et fiable, sans endommager le sac.

Planification et suivi

Bien que la récolte du café soit le moment le plus attendu de toute la culture, une planification est nécessaire pour y parvenir.
Bien qu’elle compte aussi avec l’aide de facteurs externes et incontrôlables, comme la météo, l’organisation de chaque étape de la culture est essentielle pour obtenir de bons résultats au moment de la récolte.
Par conséquent, passez en revue tous les équipements et les besoins, comme le personnel disponible, pour la période de récolte du café, sans tout laisser à la dernière minute.
À l’approche de la récolte, n’oubliez pas de mettre de l’ordre sur le terrain, c’est-à-dire de nettoyer et de désherber le sous-bois entre les caféiers, ainsi que sous ces derniers, afin de faciliter le processus de sélection ou d’enlèvement des cerises.

Gardez également un œil sur la période de récolte

En raison de la longue période de maturation du café, de mars à septembre, la récolte peut varier de l’une à l’autre.
N’oubliez pas que, malgré ce grand intervalle de temps, la cerise est prête à être récoltée environ six mois après son apparition sur la plante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.